Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Magazine RETRO TOURISME
  • Magazine RETRO TOURISME
  • : Association ROUTE NOSTALGIE magazine RETRO TOURISME http://routenostalgie.free.fr L'histoire de l'univers de la route, automobilia, petroliana, garagenalia, road history, art, histoire, ...
  • Contact

Recherche

21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 21:45


L’espace de l’« automobile citoyenne », entre logique industrielle, critiques légitimes et autophobie


Cliché : Mathieu Flonneau - Paris voie expess rive droite 2002



Colloque international organisé par les Universités Paris I / IV
4 juin 2009 – 9h00-18h00


Laboratoires : IRICE-Centre de Recherche d’Histoire de l’Innovation
Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle
Séance spéciale du séminaire d’Histoire de la mobilité,
Groupe Passé-Présent Mobilité, P2M , saison 4


Partenaires : Automobile Club de France, Association Internationale Permanente pour les Congrès de la Route,
Comité des Constructeurs Français d’Automobiles, Comité d’Histoire du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie,
du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, Union Routière de France

Lieu : salle de conférence du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles,
2, rue de Presbourg, 75008 Paris.



Déjeuner sur place pour les intervenants et réception à l’ACF.
Langues des présentations : anglais, français.
Inscriptions libres dans la limite des places disponibles
Réponses attendues avant le 30 avril

Contacts : Presse@ccfa.fr / Mathieu.Flonneau@univ-paris1.fr


Au mois de janvier 2009, le gouvernement français organisait des « états généraux de l’automobile ». Inutile d’insister, évidemment, sur la référence historique qui d’elle-même invite à une réflexion de longue durée sur le devenir de cette industrie. En effet, pour l’observateur averti comme pour le simple citoyen, ce secteur, comme d’autres et avec d’autres, peut sembler à la veille d’une « révolution ». Pour l’auto, toutefois, peut-être s’agit-il plutôt d’une contre-révolution touchant à la crise de civilisation, initiée parfois de longue date ?

Dans la tourmente que traverse actuellement l’industrie automobile à l’échelle mondiale, - songeons à la quasi faillite des Big Three - des aspects inédits relatifs à la baisse de la production viennent en effet s’ajouter à d’autres aspects déjà entrevus lors de la première grande crise des usages de l’auto, survenue au cours des années 1960-1970.

L’objectif de ce colloque est d’apporter une réflexion collective ouverte, sereine et sans tabou, qui entend remonter aux sources des processus d’opposition, de dénonciation, voire de rejet radical du phénomène automobile en en dressant une typologie. Des comparaisons internationales pemettront de surcroît d’évaluer en toute rigueur la réelle importance de l’autorefoulement contemporain.

Un nouveau contrat social est-il possible pour l’automobile ou s’agit-il au contraire d’une rupture définitive ? La question des futurs de l’automobile et de l’automobilité sera donc omniprésente dans ces discussions menées à l’aune des possibles enseignements à retirer du passé.


Comité des Constructeurs français d’Automobiles
Direction de la Communication
2, rue de Presbourg 75008 Paris
Tél. 01 49 52 51 24 - Télécopie 01 47 20 02 46
Mél. presse@ccfa.fr

 

 Programme des conférences  

Accueil 8h45

Matinée 9h00 (précise) -12h45

- Accueil et bienvenue : François Roudier (CCFA) : « Quel nouveau contrat social pour l’automobile ? »
- Introduction : Mathieu Flonneau (Université Paris I) : « L’automobile contre la société ?... tout contre ! »

Débat et questions à l’issue de chaque séquence ; les interventions sont strictement limitées à 15 minutes.
Séquence 1, « Le ‘régime automobile’, contrainte ou choix historique ? » présidence Gabriel Dupuy (Université Paris I)
  * John Urry (Université de Lancaster) : « After the Car».
  * Michel Freyssenet (GERPISA, CNRS) : « L’automobile, d’une crise l’autre »
  * Rodolphe Rapetti (Ministère de la Culture, Direction des Musées de France) : « Le patrimoine automobile français : grandeur et
servitude »
  * Stève Bernardin (Université de Paris I) : « Le consommateur en danger. Ralph Nader et l’industrie automobile d’aprèsguerre aux Etats-Unis ».

Pause 10h30-10h45
Séquence 2, « Quelles acceptations ? Regards sur les frictions et les modes ‘minoritaires’ » présidence Pascal Griset (Université Paris IV)
  * Gijs Mom (Université d’Eindhoven - Pays-Bas) : «Subversive Mobility: An Uneasy Overview».
  * Arnaud Passalacqua (Université Paris VII) : « ‘Les petits bus bleus’ : quand l’autobus parisien singeait l’automobile triomphante des années 1960 »
  * Vincent Kaufmann (Ecole Polytechnique de Lausanne – Suisse) : « Quelle juste place pour l’auto dans la motilité ? »
  * Jean Orselli (Université Paris I) : « L’argument des accidents : répression ou utopique prêche sécuritaire ? »

Fin de session 12h30 - Déjeuner pour les intervenants pris en charge par le CCFA.

Après midi 14h30-18h00
Séquence 3, « Quelles contestations ? Quelles résistances ? » présidence, Anne-Françoise Garçon (Université Paris I)
  * Peter Norton (Université de Virginie - Etats-Unis) : « Americans’ Affair of Hate with the Automobile: What the ‘Love Affair’ Fiction Concealed».
  * Marine Moguen-Toursel (EHESS) : « ‘Ces voitures qui tuent’. Les travaux des constructeurs autour des véhicules de sécurité au début des années 1970 ».
  * Etienne Faugier (Universités Lyon II et Laval) : « Légendes rurales : contestations croisées anti-automobiles au début du XXe siècle. Les cas du département du Rhône et de la Province de Québec.».
* Kseniya Kromova, Jeanne Riot, Shadi Sadeghian, Vincent Guigueno (Ecole des Ponts, ParisTech) : « Les 4x4, boucs émissaires de l’anti-automobilisme urbain. »

Pause 16h15-16h30
Table-ronde : animation et conclusions, « Quelles ‘leçons’ de l’histoire : l’automobile et automobilité ont-elles encore un avenir ? »
  Marc Guillaume (Université Paris Dauphine), Mathieu Flonneau (Université Paris I)
Participants :
Dominique Bourg (Université de Lausanne), Bernard Darniche (Association « Citoyens de la route »), Jean-François Doulet (Université Aix-Marseille), Gabriel Dupuy (Université Paris I), Patrick Fridenson (EHESS), Abel Guggenheim (ARAL Atelier de Recherches sur l’Autostroïka et ses Limites), Bernard Jullien (Université Bordeaux IV, GERPISA), Gijs Mom (Université d’Eindhoven), Peter Norton (Université de Virginie), Jean-Pierre Orfeuil (Université Paris XII), Jacques Saint-Marc ( Groupe Interministériel Mobilité et Véhicules Electriques), Michel Savy (Ecole des Ponts), John Urry (Université de Lancaster).

18h. Fin du colloque.
Accueil du Président et cocktail pour les participants à l’ACF,
Place de la Concorde, 18h30 - 20h00.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pannetier Pascal - dans Bourses-Salons-Expos
commenter cet article

commentaires