Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Magazine RETRO TOURISME
  • Magazine RETRO TOURISME
  • : Association ROUTE NOSTALGIE magazine RETRO TOURISME http://routenostalgie.free.fr L'histoire de l'univers de la route, automobilia, petroliana, garagenalia, road history, art, histoire, ...
  • Contact

Recherche

6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 18:32
i71009417._szw565h2600_.jpg
Notre ami Mario en Suisse a mis en ligne des pages veb qui racconte sa passion de la route et des camions.


Vous y retrouverez des photos de bornes, des panneaux béton, de vieilles publicités peintes, des vieux garages, etc ...
et beaucoup de camions.

Repost 0
Published by Automobi - dans Témoignages
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 16:29

Etats-Unis, Texas, Tyler, 17 juin 2012. Un TEXAN Recrée une STATION SERVICE GULF à l'ancienne.

 

D'après la traduction d'un texte de jacque Hilburn-simmons

 

Wayne Rogers a réussi son projet, la recréation de la station Gulf n ° 2 comme à l'époque dans les années 1920.

image001.jpg

 

Sur une ancienne route de campagne dans les régions reculées de l'Est du Texas, délimitée par des barbelés et un moulins à vent, un panneau fraîchement peint annonce une vieille station service, en lettres bleue de la marine et orange vif, l'emblématique "GULF" est inscrit. Un tracteur à rouillé est garée sous l'auvent. La scène crée une impression d'un retour dans le temps. Nostalgie, son amour pour les bâtiments et toutes les objetss anciens, l'a amené à recréer complètement l'extérieur de l'ancienne station service GULF sur sa propriété. Après des années de collecte et des mois de travail acharné, le projet a finalement été achevé - juste à temps pour sa réunion de famille le 20 mai dernier. Sa grande ouverture pour le public était le 26 mai.

http://www.tylerpaper.com/article/20120611/NEWS01/120619996/0/Search


Repost 0
Published by Automobi - dans Témoignages
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 07:36

boulbar pochette home

 

Boulbar, Motor Hotel
Sortie le 27 février 2012

 

Sur scène, il nous raconte et chante son aventure accompagné de Vincent Gravé qui dessine en direct ce carnet de voyage musical.
Une rencontre entre deux artistes, un compositeur/interprète et un auteur de BD.
concerts
1er février, en première partie à La Maroquinerie ici
13 février, en première partie au Réservoir Paris ici
Concert sortie d'album le 8 Mars, Les 3 Baudets Paris ici
28 avril 2012 - Casino (Dax - 40)

Blog du voyage, musique et vidéo sur
www.boulbar.com

 


Septembre 2010, une errance américaine.
En septembre 2010, Boulbar part seul aux Etats-Unis avec son matériel d’enregistrement. Pas de plan de route, juste une voiture louée, deux appareils Leica et une carte routière. Une traversée des USA en solitaire, sans filet.

Un carnet de voyage en musique.
Au volant de sa Ford, son périple commence à New-York et se termine à San Francisco après une errance de plus de 8 000 kilomètres, de motels en motels, de villes défoncées en rencontres imprévues. Le soir, dans la solitude des chambres miteuses au bord des highways ou dans les villes perdues au fin fond de l’Amérique, Boulbar met en musique ses journées de route. S'il a finalisé chacune de ses chansons à Saint-Denis, dans son home-studio, Boulbar a pris soin de garder des prises enregistrées là-bas. Il en résulte un album qui transpire les lieux traversés, parle des personnes croisées ou de ses sentiments et impressions. Au carnet de route musical s’ajoutent un blog et une série de photographies réalisées au jour le jour (exposées au Leica Store). Pour ce projet, Boulbar est également réalisateur, mixeur et graphiste. « C'est par ce type d'oeuvre totale que Boulbar résiste aux dérives du formatage. » (Keith Magazine - Juin 2011).
Boulbar aime la solitude. Alors, comme lors de son périple, il est aussi réalisateur, mixeur, photographe et graphiste. Un lonesome cowboy de la musique en quelque sorte.

Boulbar :
« Je n’envisage jamais une chanson comme un exercice de style. Prendre un sujet au hasard, écrire ou composer sans une implication totale ne m’a jamais intéressé. Lorsque je choisis un sujet, j’ai besoin de le vivre. Vivre avec lui pendant des jours s’il s’agit d’une chanson, pendant des mois s’il s’agit d’un disque. Je cherche l’immersion. »

Vous pouvez retrouver le blog qu'a tenu Boulbar pendant tout son périple : www.motor-hotel.net

Motor Hotel est un carnet de route sur l’Amérique d’aujourd’hui et un album sur la solitude du voyageur lors de la traversée d’un pays continent. Boulbar continue donc son travail autour des Etats-Unis.
Boulbar, sur son précédent album Requiem pour un Champion, a travaillé avec le dessinateur de bande dessinée Vincent Gravé. Le disque, racontant la gloire et la déchéance d'un boxeur dans l'Amérique des années 60, avait été adapté en Bandes Dessinées. www.boulbar.com/requiem

 

Contacts
Label Roy Music, yvan yvan@roymusic.com

Promo VS Com 01 73 74 10 56 www.vscom.fr
Medias nationaux : Vicken Sayrin – 06 24 42 64 92 – vicken.sayrin@gmail.com
Médias locaux : Laurie Elsen – 06 83 94 12 28 – laurie.elsen@gmail.com

Tour, Melodyn : Fred lomey 05 55 85 61 44 / 06 71 91 25 14 / fred@melodyn.fr
Promo tournée / Jean Christophe Rodrigues / 06 85 07 62 50 / kix@melodyn.fr

 

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 08:19

 

 

un jour sur la route...

Dans ce témoignage rare et précieux, Bertrand Parent, 47 ans, raconte comment une nuit d’octobre, en effectuant un dépassement déraisonnable, il a perdu le contrôle de son véhicule et a provoqué un accident qui  a coûté la vie à un jeune homme de 20 ans.  L’accident était évitable...

Après un silence de plus de 25 ans, il nous livre avec pudeur et justesse comment il vit depuis avec cette mort sur la conscience et comment il a tenté d’expier ce qu’il voit comme une faute (en rencontrant les proches de la victime, en s’engageant dans la lutte contre la violence au volant etc).

 

(préface de l'édition)

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 15:59

C'était au temps ou ce département s'appelait: le 78, au s'attend à voir, au coin d'un virage arrivé le célèbre type "H" avec Lino Ventura et

Jean Lefebvre. Que de nostalgie.


http://www.ina.fr/video/CAF97043517/seine-et-oise.fr.html :


Un mini salon de l'auto, avant, pendant et après-guerre, et que de touristes étrangers, super.
http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/AFE03002706/circulation-routiere.fr.html:


Révision de panneaux
http://www.panneauxenbeton.fr

:

 

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 14:23




http://terrain.revues.org/index3318.html#txt

Référence papier
Mairot P. & G. Althabe, 1988, « L’aventure des routiers », Terrain, n° 11,
pp. 106-112.


Référence électronique
Philippe Mairot, « L'aventure des routiers », Terrain, numero-11 - Mélanges
(novembre 1988),


mis en ligne le 24 juillet 2007.


La route, vecteur et symbole de l'échange et de la communication, est leur
territoire : là où leur culture a lieu. Le plus souvent, devant ces camions
qui arborent des signes nombreux que nous ne savons pas déchiffrer, nous
restons interdits derrière le pare-brise où se reflète seulement l'image que
l'on a avec soi.

En abordant l'univers des routiers en 1988, l'écomusée Nord-Dauphiné
poursuivait sa vocation : poser la question de l'identité culturelle et des
rapports complexes qu'elle entretient avec le territoire, l'histoire et les
pratiques sociales, symboliques et techniques. Expositions et films avaient
posé depuis huit ans à leur manière la question des relations problématiques
entre les différentes formes d'appartenance : celles liées au pays, au
métier ou à la classe d'âge. Un projet d'exposition sur les routiers avait
pu naître lorsque qu'ils avaient rencontré quelques-uns des scientifiques
français qui connaissent bien le domaine : Bruno Lefèbvre1, ethnologue,
Georges Ribeill, sociologue et historien (École nationale des ponts et
chaussées), Patrick Hamelin et Claude Germain, sociologues (INRETS) auxquels
s'étaient joints la fondation Berliet et Jacques Colin (université
d'Aix-Marseille 2) pour la rédaction du catalogue.

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 15:12

                                                                                                   


Un voyage original, à la bonne franquette, entre amis, avec les moyens du bord, et des solutions "dépannage" originales, sympa!

  
http://juvaquatre.free.fr/lan7enjuva.htm
Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 17:49



Tout commence en 1978 quand il quitte le monde de l’hôtellerie pour rentrer à la D.D.E. de Haute -Savoie comme agent d’exploitation autrement dit : "simple cantonnier".
 
Très manuel, ce travail aux multiples facettes me convenait parfaitement.
Mais j’ignorais qu’il allait m’apporter autant d’épanouissement, de plaisir à être au service de l’usager, à ouvrir la route par tous les temps et à n’importe quelle heure. A
devenir en quelque sorte un "pompier de la route".
 Un métier qui allait aussi m’apporter une autre passion : celle de collectionner les objets qui retracent le passé de cette route que l’on emprunte chaque jour, qui nous emmène à l’autre bout du monde...En effet, un jour l’ordre nous est donné de débarrasser un vieux hangar de cantonnier. Là, je découvre des vieux panneaux, des vieilles lanternes et quelques vieux clous de passage piétons. Fasciné par ces objets, je décide de garder les plus beaux, avec dans la tête l’idée d’en faire un "emblème" sur la façade de notre dépôt. Au fil des années, ces trois panneaux, ces trois lanternes à pétrole, ces quelques clous que j’avais soigneusement nettoyés et restaurés, sont devenus le centre d’une collection qui ne cesse de s’agrandir.
http://museeducantonnier.e-monsite.com/accueil.html

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 06:54


Jules Michelin (1817-1870) - Graveur et collectionneur -
Catalogue raisonné de son oeuvre gravé et lithographie
Editions L'Echelle de Jacob
ISBN-EAN13 : 9782913224681

Auteur Pierre Sanchez (Dijon)
Courriel : pierresanchez@neuf.fr

Jules Michelin, père d'Edouard Michelin, véritable fondateur de la marque Michelin,
avait une âme d'artiste. Jules Michelin avait commencé sa carrière comme employé des Douanes, réservant tout son temps libre à sa véritable passion : la peinture. Paysagiste de talent, il avait participé à la plupart des salons des années 1850 et 1860. A la suite de son mariage avec Adèle une fille Barbier, il était entré au bureau parisien de Barbier & Daubrée, sans pour autant lâcher ses précieux pinceaux.

Mais c'est son fils André qui à 33 ans, diplômé de l'Ecole centrale, sera invité à s'installer à Clermont-Ferrand avec pour mission d'éviter le dépôt de bilan de Barbier & Daubrée. Deux ans après son arrivée, les affaires vont si bien qu'André Michelin décide d'appeler à ses côtés son frère Edouard, deuxième fils de Jules Michelin.

Les différentes parties de cet ouvrage permettent de mieux connaître Jules Michelin, aquafortiste et lithographe. Dans son étude Jules Michelin, paysagiste graveur, Valérie Sueur replace le graveur dans le contexte artistique de son époque post-romantique : dessinateur et aquafortiste, élève de C. Ramelet et C. Roqueplan, collaborateur de Corot, ami de Félix Bacquemond et du critique Philippe Burty, collectionneur de céramiques et d'objets d'art, à l'origine du musée de la porcelaine de Limoges avec son ami Adrien Dubouché. Comme le dit Henri Beraldi dans son dictionnaire des graveurs du XIXe siècle, Jules Michelin ''prend place dans la nombreuse phalange des peintres contemporains qui ont gravé avec talent le paysage à l'eau forte ''. Une section est consacrée à la famille et aux descendants directs de Jules Michelin. Une courte ''généalogie'' précise l'origine et les débuts de la manufacture des pneumatiques jusqu'en 1895 [...]. Le catalogue raisonné est basé su la liste établie par Henri Beraldi. Lors de la vente Jules Michelin en avril 1898, l'expert L. Dumont eut l'occasion de décrire l'oeuvre complet du graveur sous le n°491. Notre catalogue présente en détail par ordre chronologique de réalisation et reproduit chaque gravure de Jules Michelin [...]. La liste des oeuvres exposées par Jules Michelin au Salon parisien de 1844 à 1870 permet de mieux cerner la période d'activité de notre graveur qui exposa également des dessins et des peintures. Nous donnons enfin in extenso le catalogue de la vente de sa collection qui eut lieu au décès de son épouse en 1898. Cet ensemble regroupe des porcelaines chinoises, japonaises et européennes, des objets d'art, des bronze de Baryz et d'autres sculpteurs, des peintures, dessins et une importante collection d'estampes anciennes et modernes. Tirage limité à 300 exemplaires, volume illustré, relié, cousu.

Quelques-unes des œuvres de Jules Michelin :

http://web.artprice.com/classifieds/fineart/details.aspx?id=330640&l=fr

http://www.repro-tableaux.com/a/michelin-jules/peasant-from-the-outskirt.html

Jules Michelin représenté en peinture :

http://www.muzeocollection.com/fr/reproduction-tableau/o434932-jules-michelin-1817-1870-lafond-alexandre.html?PHPSESSID=9dimedo1kag286tjn88u09e7r4

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 07:49

livre__Michelin.jpg

> Michelin vu de l'intérieur : ce que j'ai vécu de 1950 à 1961
> Auteur Antoine Barrière
> Publié 1983
> EDITIONS CREER
> ISBN 2902894201
>
> http://books.google.com/books?id=rONNnnCJR3QC&hl=fr
>
> A découvrir en ligne sur Google, pour le lire il suffit de cliquer sur la couverture et de parcourir les pages avec les flèches.

Repost 0
Published by JYMuller - dans Témoignages
commenter cet article